L’équipe de l’OMS dit que le virus a peut-être pris un « chemin de torsion » à Wuhan

Wuhan, Chine, 9 février, Chine, 9 février (Reuters) – Le responsable d’une équipe Dirigé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui enquête sur les origines de la pandémie de Covid-19 a déclaré que les chauves-souris étaient toujours une source probable et que la transmission du virus à travers des aliments surgelés est une possibilité qui nécessite d’être étudiée plus en profondeur, mais il a statué Sortir qu’il s’est échappé d’un laboratoire.

Peter Ben Embarek, qui a dirigé l’équipe d’experts indépendants lors de sa visite de près d’un mois à la ville chinoise de Wuhan, où l’épidémie émergea d’abord dans une fruits de mer marché à la fin de 2019, il a déclaré que les travaux de l’équipe avaient découvert de nouvelles informations, mais cela n’avait pas changé de radicalement son image de tir.

« Le chemin possible de toutes les espèces d’animaux originales au marché de Huanan aurait pu pris un chemin Très long et compliqué qui implique également des mouvements à travers les frontières », a déclaré Embarek dans une session informative pendant près de trois heures.

advertisement

Embarek a dit des travaux pour identifier Les origines de Coronavirus pointent vers un réservoir naturel à la chauve-souris, mais il est peu probable qu’ils soient à Wuhan.

Les chercheurs recherchent également des échantillons de sang chinois qui pourraient indiquer que le virus a été diffusé avant ce qui a été pensé à Premièrement, selon Embarek.

« Lorsque vous essayez de comprendre le panorama de décembre 2019, nous nous sommes lancés dans une recherche très détaillée et profonde d’autres affaires qui auraient pu être perdues, des cas précédents en 2019 », a-t-il déclaré.

« Et la conclusion était que nous ne trouvions pas de preuves de grandes épidémies pouvant être liées aux affaires de Covid-19 avant décembre 2019 à Wuhan ou ailleurs ».

La possibilité que le virus s’est échappé d’un laboratoire – Ce qui a été soumis à des théories du complot – est extrêmement improbable et ne nécessite pas plus d’études, a déclaré Embarek.

Liang Wannian, chef de la commission d’experts de la Chine sur l’épidémie, a déclaré que les infections de coronavirus ont pu précéder le premier cas détecté en « plusieurs semaines ».

> Publicité

« Cela suggère que nous ne pouvons pas exclure qu’il distribuait dans d’autres régions et que la circulation n’a pas été notifiée », a-t-il déclaré dans la session d’information.

animaux gelés?

Embarek a déclaré que l’équipe avait identifié les fournisseurs de marché qui ont vendu des produits d’origine congelés, y compris des espèces sauvages élevées dans des fermes.

« donc il y a donc le Possibilité de suivre cette piste et de continuer à examiner la chaîne d’approvisionnement et les animaux fournis au marché », a-t-il déclaré.

La Chine a insisté sur l’idée que le virus peut être transmis à travers des aliments surgelés et ont annoncé à plusieurs reprises la constatation de traces de coronavirus dans des conteneurs alimentaires importés.

« Nous savons que le virus peut survivre dans les conditions qui se produisent dans ces environnements froids et congelés, mais nous ne savons pas vraiment si le virus peut être transmis aux êtres humains « ni dans quelles conditions, a déclaré Embarek dans la session d’information.

advertisement

L’équipement qu’il est arrivé à Wuhan le 14 janvier et , après deux semaines de quarantaine, des endroits clés visités comme le marché des MA Huanan Riscos, où le premier groupe d’infections connues s’est produit, ainsi que l’Institut de la virologie de Wuhan, qui a participé à l’enquête sur le coronavirus.

Les membres de l’équipe ont essayé de contenir les attentes de la mission, et l’expert des maladies infectieuses Dominic Dwyer a déclaré que cela prendrait probablement des années pour bien comprendre les origines de Covid-19.

Les États-Unis ont déclaré que la Chine devrait être plus ouverte lors du partage des données et des échantillons, ainsi que comme autoriser l’accès aux patients, au personnel médical et aux travailleurs de laboratoire. Par la suite, Beijing a accusé Washington de politiser une mission scientifique.

(Information de Josh Horwitz à Wuhan et David Stanway à Stephanie Nebehay à Genève; Écrit par Tony Munroe; Édité par Raju Gopalakrishnan, Gareth Jones et Nick Macfie; Traduit par Tomás Cobos)

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *