Jean-Baptiste Pater

Jean-Baptiste Pater a commencé son apprentissage à Valenciennes, sa ville natale, avec le peintre Jean-Baptiste Guidé et son père, le sculpteur Antoine Pater. Il a déménagé à Paris environ 1710, suivant sûrement les traces de Watteau, qui était également originaire de Valenciennes. À Paris, Pater est devenu l’élève de Watteau, mais le caractère difficile de l’enseignant lui rendait après une courte période. Vers 1715 ou 1716, il est retourné dans sa ville natale, où il a essayé de travailler sur la marge de la société des peintres de San Lucas, dont il n’était jamais membre. Les problèmes juridiques constants qui avaient donc provoquaient que, en 1718, est retourné à Paris. Au cours des années suivantes, il a dû maintenir le contact avec Watteau, il a travaillé pour ses clients.
Après la mort de Watteau, Pater a mis fin aux ordres que son précepteur était parti sans se terminer et participé au projet Jean de Jullen pour reproduire tout enregistrement la production de l’artiste décédé. En 1728, il a été admis à Académie Royale en tant que peintre de fêtes galant. Son travail montre également un fort afflux de l’école de flamenco, souvent utilisé des compositions, des environnements et des robes directement inspirés par les productions de Watteau, qui imprègnent l’animation caractéristique et la jovialité des scènes festives flamandes. Certains de ses meilleurs exemples sont une fête des soldats, Paris, Musée du Louvre; Galante conversation, Londres, la collection Wallace et les comédiens italiens du parc, également à Londres, à la collection Royale. En 1736, il reçut la Commission de peindre la chasse au tigre, aujourd’hui à Amiens, Musée Picardie, destinée à la salle à manger des appartements royaux de Versailles. Malgré son succès, Pater a toujours vécu sa sécurité financière, produisant des scènes incessamment populaires faciles à vendre, telles que des salles de bain féminines, des séries sur les saisons et des danses.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *