des études coréennes et vous ne savez pas que « Hanja? Bien, trouvez-le ici!

« 657cca635″>

HANJA (HANJA: 한자, HANJA: 漢字); littéralement: « Personnages Han » ou Hanmun (Hangul: 한문, Hanja: 漢漢), parfois traduit par des personnages non vocés, c’est le nom que les péchés (Hànzì) reçoivent en coréen mais, plus précisément, il fait référence aux personnages que les Coréens ont emprunté et incorporé dans leur langue, changeant leur prononciation. Contrairement aux personnages de Kanji japonais, dont certains ont été simplifiés, presque tous les Hannja sont identiques à l’Hanzidel chinois traditionnel, bien que certains diffèrent un peu de manière traditionnelle.

Aujourd’hui, le hanja n’est pas habitué à écrire des mots d’origine natale, ni d’origine chinoise.

historique

une impulsion principale pour le L’introduction de caractères chinois en Corée était l’extension du bouddhisme coréen. Le texte chinois principal qui a introduit la Hanja en Corée, cependant, ce n’était pas un texte religieux, mais le texte chinois, cheonjamun.

Il y avait d’autres systèmes, conçus auparavant, afin d’utiliser les caractères chinois simplifiés Pour transcrire la coréenne

phonétiquement:

hyangchale (Hangul: 향찰, Hanja: 鄕札)? Gugyeol (Hangul: 구결, Hanja: 口訣)? Idu (Hangul: 이두, HANJA : 吏)?

Le Hanja était la seule façon coréenne d’écrire jusqu’à ce que le roi Sejong par Joseonin ait annoncé l’alphabet Hangul au XVe siècle. Cependant, même après l’invention de Hangul, la plupart des érudits coréens continuaient à écrire à travers Hanmun.

Ce n’était pas avant le vingtième siècle lorsque Hangul a posté principalement l’utilisation de Hanja. Officiellement, Havaja n’a pas été utilisé en Corée du Nord depuis 19 juin 1949 (et, en outre, tous les textes sont écrits horizontalement au lieu de verticalement), car Kim IL-Sung a considéré une conséquence de l’occupation japonaise et d’un obstacle à la capacité de lire et d’écrire . En outre, de nombreux prêts chinois ont été remplacés par des mots d’origine autochtone.

formation de caractères

Chaque hamp est formée par l’un des 214 radicaux et, parfois, d’une ou plusieurs complémentaires éléments. La grande majorité d’entre eux utilisent les éléments supplémentaires pour indiquer la prononciation de caractère, mais certaines Hava sont purement photographiques et prononcées différemment.

« F3FF710739″>

est controversé ou controversé l’utilisation de cette écriture en Corée?

pays hautement développé dans différents aspects tels que la technologie et La culture, la Corée importait de nombreux produits et idées du pays à côté de celui-ci dans l’antiquité. Comme ils ne possédaient pas leurs propres lettres, ils ont dû utiliser des personnages chinois, appelés Hanja en coréen, jusqu’à ce que le roi Sejong de Chosun a inventé l’alphabet Hangul au XVe siècle.

Le Coréen a deux types de Vocabulaire en général: mots de la Corée et des mots importés de la Chine. Il semble que les Coréens utilisaient le Hanja uniquement pour le vocabulaire chinois, mélangeant leurs propres lettres. Cependant, après la Seconde Guerre mondiale, les gens ont commencé à éliminer la hanja, car ils avaient marre des personnages chinois qui ont été enseignés dans les écoles durables et l’occupation japonaise, considérant hangul comme symbole de l’identité coréenne.

Cependant, aujourd’hui, l’utilisation de poignées divise totalement l’opinion publique des Sud-Coréens, car de nombreuses personnes ont compris qu’il est préférable d’utiliser des lettres chinoises pour écrire des mots importés de la Chine. De plus, pouvoir utiliser les caractères chinois est important de travailler à l’international en Asie de l’Est et, en fait, certaines entreprises sud-coréennes recherchent ceux qui savent lire et écrire le Hanja.

Leave a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *